Carnet d’entraînement : Un retour glacial

Carnet d’entraînement : Un retour glacial

Vendredi 6 janvier 2016 : De retour au Haillan après un stage sur l’Île de Ré, les Girondins ont préparé leur déplacement à Clermont en Coupe de France dimanche (32eme de finale) en mettant les corps en condition sous un froid tenace et vigoureux.

La plaine des sports du Haillan est baignée par le soleil et tapissée de gelée. Quelques équipes de jeunes s’affairent sur les terrains malgré cette fine couche blanche qui recouvre les pelouses. Les pas sont feutrés sur cette terre glacée et donnent une impression de quiétude. Le terrain des professionnels n’échappe pas à la règle du jour et a subi lui aussi les effets des premiers froids saisissants. Le soleil, qui brille sur la pelouse, donne à cette dernière, entièrement blanche, un air de lac gelé. À l’opposé des vestiaires, à l’extrême limite du terrain, petits plots, grands plots, coupelles et piquets sont en place, sur le sens de la largeur, derrière deux cages distantes d’une dizaine de mètres l’une de l’autre. Le public est maigre, constitué principalement d’habitués. Les joueurs sortent des vestiaires au compte-gouttes, et longent les vestiaires en direction de l’extérieur, sans se presser, certainement refroidis par cette température qui pique les visages. Les premières roues de vélos et chaussures de footing se laissent deviner de l’autre côté du terrain, sous la grande bâche bleue estampillée girondins et sponsorisée qui recouvre l’ensemble du grillage côté parking visiteurs.

Après quinze minutes d’échauffement hors terrain, les joueurs entrent sur le terrain et s'arrêtent au niveau des exercices préparés. La plupart sont vêtus de coupe-vents et ont enfilé des bonnets. Quelques téméraires comme Ménez ou Sabaly ont opté pour le short. Pendant que les joueurs font un aller-retour en direction des vestiaires, Jocelyn Gourvennec et Eric Blahic échangent à quelques mètres de l’atelier. De retour au niveau des premiers plots, les hommes de Jocelyn Gourvennec écoutent les consignes d’Eric Bedouet et Kévin Plantet. La séance va s’orienter vers un travail de mise en condition musculaire où le ballon n’aura pas sa place. L’exercice est scindé en deux rangées. D’un côté des plots de taille moyenne et de l’autre des plots de petite taille. Sur la première rangée, les joueurs sautent entre chaque plot avec des appuis aisés puis enjambent des piquets de taille moyenne après une petite accélération et terminent en roue libre. Sur le deuxième mode, ce sont des pas très courts avec des appuis secs et très rapides qui sont exigés entre chaque petit plot pour finir par un slalom entre des piquets. « Un bon rythme allez, allez. » Eric Bedouet tente de mettre du rythme dans cette matinée de torpeur.

Le long du grillage, à l’écart du groupe, le public peut apercevoir Cédric Carrasso en train de travailler physiquement avec David Das Neves, le kinésithérapeute du club. Chaque passage des joueurs est chronométré par Eric Bedouet qui annonce régulièrement les temps. Un coup de sifflet sec retentit. « Allez vite, gauche, droite, tac, tac, tac. » Le préparateur physique des Girondins continue de chercher à dynamiser chaque parcours de ses joueurs. Sur les petits plots de droite, les joueurs doivent à présent croiser les appuis de manière latérale, dans un exercice de coordination bien connu des sportifs qui travaillent leur condition physique. Après une dizaine de parcours, les joueurs sont invités à s’étirer contre le grillage du fond tapissé d’une bâche verte. « Fléchis bien ta jambe » demande Eric Bedouet à Adam Ounas en se rapprochant du jeune milieu de terrain. Les joueurs sont silencieux et tiennent leurs positions, mains contre le grillage. « Allez, encore un peu » décrète Eric Bedouet qui veille à ce que les choses soient bien faites et réveille Zeydou Youssouf : « Zeydou, alors, tu y vas ? » Les joueurs descendent désormais les mains au niveau des hanches et font basculer les bassins vers l’avant pour conclure la phase d'étirements et la séance du jour.

Après une dizaine de minutes à s'étirer, le groupe, dans lequel figurait Pablo et Arambarri, annoncés comme de possibles partants en prêt, est invité à regagner les vestiaires. « Ramassez le matériel, amenez chacun un petit truc » demande Eric Bedouet. Près des vestiaires, les gardiens qui s’entraînent depuis le début poursuivent leur routine quotidienne. « Ouais » crie Jérôme Prior en saisissant un ballon aérien, comme pour simuler une sortie en plein match. Alors que tous les joueurs sont rentrés dans les vestiaires, Cédric Carrasso poursuit son travail de réathlétisation. Le gardien girondin enchaîne les exercices de squats qui consistent à simuler une position assise en fléchissant les jambes et en poussant les fessiers vers l’arrière en maintenant une position du dos droite. À chaque répétition, Carrasso tient la position quelques instants, chronométré par David Das Neves, avant d’enchaîner entre posture debout et posture de squat en finissant par une accélération. « Attention à ne pas glisser » prévient David Das Neves devant les accélérations enthousiastes de son joueur.

L’exercice évolue et le gardien bordelais effectue le même travail, mais en appui sur une jambe avec l’aide de David Das Neves. Le portier bordelais souffle et souffre. « Tranquille, doucement, ne glisse pas » insiste le kinésithérapeute des Girondins devant l’aller-retour en course de Carrasso qui revient ballon au pied, très essoufflé. Entre le terrain des professionnels, et celui des U19, Younes Kaabouni, Nicolas Maurice-Belay et Maxime Poundjé reviennent en marchant de l’entraînement de la CFA auquel chacun a pris part. Diego Rolan a lui aussi participé à la séance, rétrogradé pour une semaine après son retour tardif en Gironde. L’air calme, l’attaquant uruguayen se dirige vers le centre professionnel et adresse un « bonjour » à deux supporters qui le regardaient passer. Aux Girondins, on prépare les corps et les têtes avant de reprendre dimanche une deuxième partie de saison que tous attendent d’un autre calibre.

 

Par Florian RODRIGUEZ au Haillan

Catégories : Ligue1




Commentaires

Ligue 1
Lorient
1 - 1
Bordeaux
Dernier

Actu foot et mercato